Synthèse régionale

Aires protégées (IMET)

IMET, outil régional de suivi des aires protégées

Pour contribuer à l’amélioration de la gestion des aires protégées et l’atteinte des objectifs de conservation, l'OFAC en collaboration avec le RAPAC et l'appui du programme BIOPAMA propose un outil intégré en support à la planification, au suivi et à l’évaluation des aires protégées

L'outil dénommé IMET (outil intégré sur l’efficacité de gestion/Integrated Management Effectiveness Tool) favorise l’adoption d’une approche proactive axée sur les résultats, grâce à des paramètres qui peuvent décrire et quantifier l’environnement et son évolution.

En organisant les informations disponibles selon des modèles prédéfinis pour élaborer des systèmes d’aide à la décision ou DSS (Support d’aide à la décision/ Decision Support System), il permet de définir des niveaux de référence, de faciliter la planification, d’analyser l’état de conservation et de concentrer les évaluations de l’efficacité de la gestion sur les objectifs de conservation.

IMET, accessible à tous

L’outil IMET a été conçu et développé afin de soutenir directement les gestionnaires, sur le terrain et au niveau central (agences nationales de gestion des aires protégées) à améliorer l’efficacité de gestion des aires protégées et, plus généralement, la conservation de la biodiversité. IMET se veut être un outil gratuit et accessible à toutes les Parties prenantes des activités de conservation de la Biodiversité.

IMET est une application web disponible sous 2 formats :

IMET Online : cette version nécessite de disposer d’une connexion Internet pour travailler. Une fois les données enregistrées via l’interface fournie par l’outil, le gestionnaire et/ou l'utilisateur peut alors évaluer le contexte et l'efficacité de la gestion d'une aire protégée grâce aux graphes d’analyses générés. A travers cette version, la base de données régionale OFAC offre un espace de stockage et d’analyse de ces données IMET, avec un accès restreint aux utilisateurs propriétaires de ces données.

IMET Offline : cette version, identique à la version Online, a été développée pour pallier aux difficultés d'accès à la connexion Internet rencontrées dans de nombreuses aires protégées. Selon le besoin, les données enregistrées dans cette version peuvent ensuite être synchronisées avec la base de données régionale sur le site de l’OFAC : http://www.observatoire-comifac.net après s’être enregistré.

Que ce soit sous sa forme Offline ou Online, l'OFAC n'est qu'à sa première version IMET v.1.0. La version IMET v2.0 est en cours de développement. Elle intégrera l'ensemble des recommandations et critiques formulées par les partenaires et les administrations durant la première phase d'application dans les aires protégées d'Afrique Centrale et de l'Ouest. Une vidéo de démonstration en live sera également bientôt disponible.

L'utilisation d’IMET (Offline et Online) est gratuite, sous réserve de faire une demande explicite à l’OFAC à l’adresse : .

La boîte à outil COMIT, manuel pour accompagner l'outil

L’analyse des informations offertes par les formulaires IMET et la formulation subséquent de propositions de gestion requièrent des capacités appropriées qui demande d’imposer un changement dans les approches de formations des coaches dans le domaine de la conservation. Pour ce faire, le COMIT (Coach Mission Observatory Information Toolkit), une mallette pédagogique pour effectuer la mission de coaching et développer le système d’information de l’Observatoire des aires protégées et de la biodiversité du programme BIOPAMA (en anglais, Coach Observatory Mission Information Toolkit) a été créé. L’OFAC forme également et accompagne techniquement les formations des conservateurs des pays de l’espace COMIFAC.

Plus d’informations

Partenariats avec les agences nationales en charge des aires protégées

L’OFAC/COMIFAC collabore avec le RAPAC (Réseau des Aires Protégées d’Afrique Centrale) et les agences nationales de tutelle de gestion des aires protégées au travers de protocoles d’accords pour la mise en œuvre des activités soutenues par le programme BIOPAMA de l’Union Européenne.

A ce jour (septembre 2016), trois accords ont déjà été ratifiés avec :

  • L’Agence Congolaise de la Faune et des Aires Protégées (ACFAP), République du Congo
  • L’Institut Congolais de Conservation de la Nature (ICCN), République Démocratique du Congo
  • L’Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN), Gabon

L’objectif est d’établir un cadre institutionnel et opérationnel pour appuyer au niveau local, national et régional la collecte et l’analyse des données sur l’évaluation de l’efficacité de gestion des aires protégées d’Afrique Centrale.

Quelques captures d'écran